Prends courage, avance encore…

Avoir le courage est un exercice très difficile et compliqué. Etre courageux ne veut pas dire qu’il n’y a pas de peur, ou d’inquiétude. J’ai senti la peur de ma vie lorsque l’on m’a diagnostiquée une maladie grave, mais je devais affronter cette peur et trouver la solution. Le manque de courage bloque beaucoup de personnes, ce qui les empêche d’atteindre leur potentiel, de le développer ou encore de le maximiser. Le manque de courage paralyse et provoque l’inertie. Nous avons peur d’agir, peur d’oser, peur de passer à l’action. Ces différentes appréhensions trouvent leur explications dans les blessures du passé, dans les rejets, dans les échecs, dans les ruptures, dans les maladies, ou encore la perte d’un être cher.

 

Pour avoir le courage il nous faut 3 choses :

1. Bien se connaitre

Se connaitre personnellement, c’est savoir qui tu es, ou tu vas, comment tu y vas et avec qui tu y vas et aussi quand tu y vas. Tu connais ton origine, tu connais ton potentiel. Plus grande la difficulté, plus grande est l’opportunité pour toi de te découvrir plus et briller plus. Dans cette phase tu connais tes forces et aussi comment améliorer tes faiblesses. Ne pas autoriser le manque de confiance des autres de noyer notre confiance en nous ou les laisser nous minimiser pour se sentir important ou grand. Nous sommes le chauffeur de notre propre véhicule, donc prenons le contrôle des situations qui nous affectent.

 

2. Permettre le processus de guérison

J’appelle cela guérison, parce qu’il y a un mal tout de même, même si il n’est pas physique. Il faut faire le ménage de ses émotions et sentiments. Enlever toutes les blessures, les comportements autodestructifs, les pensées limitantes, les blocages dus aux expériences passées. Ce sera plus la colère ressentie par rapport aux situations vécues, l’amertume, la jalousie, le manque de pardon, la haine et j’en passe. Plus nous sommes remplis de ces maux et moins de place il y aura pour plénitude, la gratitude, l’équilibre, l’épanouissement. Une fois le vidange terminé, il faut de nouveau remplir avec de émotions positives et de sentiments valorisants (joie, estime et confiance en soi, motivation, gratitude, rêves, visions, foi…). On ne donne que ce que l’on possède. Pour donner la vie, le bien être, il faut en posséder.

 

3. Une solution qui est fonctionnelle

Quand on est ouvert d’esprit on peut changer une vie, ce n’est pas ce que tu as fait, c’est ce que tu n’as pas fait. Beaucoup de choses ont été faites certes mais tu n’as pas encore tout fait. Tu as baissé les bras en te disant à quoi bon ? De toute façon ce sera toujours la même chose, je serais blessée, je serai abandonnée, je serai trahie, je n’ai pas les moyens pour le moment, plus tard je le ferai… bref beaucoup de prétextes et d’excuses, qui sont plus confortables que la prise de risque, que le courage.

 

La solution est en toi. Au plus profond de cette épreuve, de ce tourbillon qui s’intensifie, se trouve ta force, ton pouvoir, ta solution. De l’oppression extrême viendra le courage, la foi que tu pensais ne pas disposer, car une nouvelle version de toi sortira pour triompher.

 

A ta naissance, Dieu a tout déposé en toi, à toi maintenant d’activer la clé adéquate en fonction de la situation. A chaque problème, sa solution, mais entre les deux il y a le courage de passer à l’action, de sortir de la zone de confiance, d’oser poser le premier pas. Tu verras qu’une foi que le courage est activé, tout un processus sera mis en place pour t’aider à y arriver.

 

 

Nous sommes tous embarqués dans différentes aventures, mais chacun se découvre, se développe et devient authentique, à son rythme selon ses valeurs et avec les ressources mises à disposition.
Tu as tout en toi depuis ta création, à toi d’activer en prenant courage et en passant à l’action. Nous avons besoin de ton talent, de ton potentiel, tu as toute ta place dans le grand puzzle de la vie.

 

The Best Is Yet To Come.

Laisser un commentaire