Chère Femme, tu es une priorité

Les femmes se sentent dépassées par leur vie quotidienne.

Avec toutes les casquettes que l’on fait porter aux femmes aujourd’hui, le temps n’est plus suffisant pour qu’elles puissent se ressourcer et retrouver l’énergie d’accomplir ce qui est important pour elles : être femme, épouse parfaite, maman idéale, entrepreneure inspirante, collègue admirable, amie inconditionnelle… Être en bonne forme, être toujours présentable et avoir une image reflétant le bonheur… gérer la maison, la garder propre, préparer les repas pour tous les goûts… préparer les enfants pour l’école, les aider à faire leurs devoirs après l’école, être une référence et un exemple de femme forte pour les enfants… être toujours au top pour gérer son entreprise, savoir répondre aux questions et gérer les problèmes à tout moment… avoir les bons mots pour les amies…

 

Et pourtant, vouloir porter toutes les casquettes au même moment va conduire à une situation de stress, de fatigue, de frustration et de surmenage.

Pourquoi se faire tant de mal ? Pourquoi vouloir tout faire ?
Parce que l’on se dit : « Je peux le faire… », « Je sais comment le faire… », « J’ai l’habitude de le faire… », « C’est mon rôle… », « Qui d’autre le fera… », « Je préfère le faire plutôt que ce soit mal fait… »

 

Ce phénomène est présent chez la plupart des femmes.

 

Nous voulons prouver à tout le monde que nous pouvons tout faire et être heureuses, pleines d’énergie, avec le sourire qu’il faut et surtout ne pas nous sentir stressées, vexées et encore moins avec l’impression que les choses nous échappent.

 

Concrètement, soyons réalistes, ce n’est pas possible de faire toutes ces choses avec la même passion et la même énergie, et encore moins tout le temps de tout cœur.

 

Ainsi, nous devons définir des priorités, faire une seule chose à la fois, et celle qui requiert toute notre attention doit se faire de manière progressive et par étape.

 

Ces priorités et ce choix de les définir se basent sur nos valeurs. Choisir ce qui nous motive et ce qui nous épanouit. De la sorte, cette priorité sera accomplie avec la satisfaction d’avoir donné le meilleur de nous-mêmes.
On peut être épouse, mère, entrepreneure, tout cela à la fois, mais pas en même temps.

 

Premièrement, on doit être équilibrée. Les personnes qui nous sont chères, par exemple la famille, le mari, les enfants, ou encore les clients, ont besoin de la meilleure version de nous-mêmes.

 

Il est temps de changer cet état d’esprit acquit depuis l’enfance et conditionné par la société, cet état d’esprit qui nous fait croire que l’on doive tout faire, que l’on puisse tout faire, voire, cet état d’esprit de compétition. Nous devons avoir une nouvelle routine pour notre état d’esprit, celle qui nous convient vraiment, et qui nous déconnecte de pensées limitantes qui se sont enracinées dans nos vies depuis bien longtemps.

Pour vous donner un exemple ou une inspiration, ma routine matinale, c’est m’occuper de moi-même dès les premières heures de la journée, en me connectant à Dieu – c’est ma source -, en méditant sur sa parole, en priant, puis, programmer ma journée telle que je la souhaite, et cela, à l’écrit.

 

Chaque nouvelle journée est pour moi un renouveau. Chaque nouvelle journée est accompagnée d’un objectif que je vais atteindre à la fin de la journée et qui m’apportera satisfaction. C’est comme cela que je m’épanouis.

 

Ma routine, je la fais dans un silence qui me permet de me vider l’esprit et d’évacuer tout l’auto-sabotage qui peut être en moi. Je me vide de tout cela pour me préparer à accueillir toute la force et l’énergie qui me permettront de mieux vivre ma journée et d’être équilibrée. Je me remplis de cette nouvelle force et de cette nouvelle énergie.

 

On peut uniquement donner que ce que l’on a. Si l’on n’a rien, on ne peut rien donner.
Se reconnecter à la source est primordial, important. A cela on ajoute nos valeurs.
Par conséquent, ce qui ne nous épanouit pas n’est pas important et il n’est pas nécessaire, il ne mérite même pas que nous en dévouions notre énergie, une de nos plus grandes ressources personnelles. Cela prend des mois, voire des années pour se libérer du surmenage et la fatigue. Il n’est vraiment pas utile d’en arriver là tout simplement pour montrer à tout le monde que l’on peut tout faire, tout le temps, à tout moment.

 

Tous les gens ont une raison d’être sur Terre, nous sommes tous complémentaires pour pouvoir accomplir chacun notre destinée et accomplir une destinée commune. Avant que les choses ne nous échappent, il faut accepter de déléguer, il faut apprendre à demander de l’aide et répartir ce que l’on ne peut pas faire soi-même pour qu’une autre personne s’en occupe. Nous pouvons alors nous concentrer sur ce que l’on fait de mieux et nous donner à fond sur cela.
Définis tes priorités. Abandonne les pensées qui donnent le pouvoir aux autres de gérer tes actions.

 

Par exemple, le fait devoir paraître très occupée sinon les gens vous penser que tu es paresseuse, ou de devoir s’habiller d’une telle manière sinon les autres vont te juger sur ton apparence… malheureusement, ce sont des situations qui arrivent encore trop souvent. Faire moins de choses ne signifie pas que l’on vit moins bien. On peut d’ailleurs travailler moins de temps et gagner mieux sa vie. Le plus important est de donner le meilleur de nous-mêmes lorsque nous le faisons, et pas tout simplement brasser de l’air.

 

Je suis ce que je suis vraiment et mes actes proviennent de mes choix et de mes décisions. Je ne me laisse plus dépasser par ma vie.

Laisser un commentaire